Actualités > Catherine Rannou : « Trans rural ? »

Les Rendez-vous [compte ] / Labo utile

Coproduits par la  MRA (Maison Régionale de l’Architecture des Pays de Loire), l’ensa Nantes (école nationale supérieure d’architecture de Nantes) et le Lieu Unique (dans le cadre du « Labo utile ») les « Rendez-vous [compte] »  sont l'occasion de débats et d’échanges entre l’ensemble des professionnels qui participent à l’acte de construire, les étudiants et, bien sûr, les amateurs d'architecture.

Les invités de cette dixième saison (architectes, géographes, écrivain, artistes…) explorent  les mutations et les enjeux des architectures non métropolitaines. De l'utopie Morrissienne à Rural Studio, de nombreuses expérimentations se sont confrontées à la dimension productive (alimentation, emploi, production...), la dimension environnementale (biodiversité, ressources naturelles, recyclage,...), la dimension patrimoniale (l'art des jardins, le paysage...), la dimension péri-urbaine (architecture résidentielle, étalement urbain, transport,...) et les dimensions sociale et politique de ces architectures.

1er Rendez-vous : Catherine Rannou
5 décembre 2017
19h, auditorium

Catherine Rannou, artiste et architecte

« À la façon d'une scientifique je relève, mesure et inventorie avec mes protocoles et unités de mesure. »
« À la façon d'une architecte j'analyse l'espace construit, son rapport au paysage et aux usages. »
« À la façon d'une artiste je décide délibérément d'intégrer de l'usage dans mon travail plastique et d'être acteur engagé dans la fabrication, la construction (dans son sens le plus large) de notre territoire et de son habité. »

Artiste et architecte de formation, Catherine Rannou collabore régulièrement avec des équipes de scientifiques, d'artistes, d'architectes et d'habitants travaillant autour des questions environnementales et sociales.
À partir de 1990, ses recherches sur des habitats expérimentaux dans des interstices urbains sont remarquées ; elle est lauréate du concours Europan et ses travaux sont exposés au Centre Pompidou à Paris (1990).
En collaboration avec Isabelle Devin, architecte, elle conçoit et réalise dans le Parc de la Villette, le Jardin des Vents (1991) et le Jardin des Dunes (1998), deux séquences de la promenade cinématique du parc de Bernard Tschumi.

Catherine Rannou enseigne l'architecture à l'école Nationale supérieure d'architecture de Paris-Val de Seine, où elle a créé un cursus « Trans-Rural Lab » qui se déroule dans des friches issues de l'industrie agro-alimentaire.
Elle met en situation réelle de projet et d'auto-construction, étudiants et habitants. En tant qu'architecte elle accompagne des auto-constructeurs et des associations dans la réalisation de leurs projets architecturaux.
Par ailleurs, elle intervient à l'occasion de workshops ou de conférences dans les écoles d'art et expose régulièrement en France et à l'étranger : au Quartier, centre d'art contemporain de Quimper ; au centre d'art passerelle, Brest ; à la Criée à Rennes ; à la Maison européenne de la photographie, Paris, au FRAC Nord-Pas de Calais, au festival EV+A à Limerick, Irlande ; à la Galerie Kunstraum Kreuzlingen, Suisse ; à la Verbeke Foundation, Kemzeke, Belgique...